Le Coronavirus et les infections à MERS-CoV

Dans la perspective des départs pour les Omras du ramadan, de l’arrivée prochaine du Hajj 2014 mais aussi compte tenu des informations confuses circulant à propos du nouveau coronavirus (MERS-CoV) circulant en Arabie Saoudite, l’UFCM vous propose une synthèse de ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Qu’est-ce que le Coronavirus ?

Les coronavirus sont des virus susceptibles de provoquer un large éventail de maladies chez l’homme, depuis le banal rhume jusqu’au Syndrome Respiratoire Aigu Sévère, SRAS.

Les coronavirus sont présents dans le monde entier. Ils sont à l’origine de 10% à 15% des cas de rhume. En 2003, le virus du SRAS (Sars-CoV) qui est lui aussi un coronavirus, avait causé plus de 8000 cas dont 700 décès.

La souche présente en Arabie Saoudite s’avère être un  nouveau coronavirus – appelé MERS-CoV,  pour Middle-East Respiratory Syndrome Coronavirus. Elle a été isolée et identifiée pour la première fois chez un résident saoudien en septembre 2012.

Le virus MERS-CoV peut provoquer une infection respiratoire aigüe sévère, se présentant comme une pneumonie. Le virus ne semble pas se transmettre facilement d’homme à homme à la différence du SRAS, ce qui limite à ce jour, le risque de flambées pandémiques.

Les symptômes sont essentiellement respiratoires : toux sèche, dyspnée, hypoxémie, détresse respiratoire, parfois quelques symptômes gastro-intestinaux (diarrhées, vomissements, douleur abdominale).

Dans quelques cas, le virus peut provoquer des infections des voies respiratoires inférieures plus graves, comme la pneumonie, chez les nourrissons, les personnes âgées et les personnes immunodéprimées. Des affections plus graves, parfois associées à des troubles gastro-intestinaux, peuvent survenir chez les enfants, les adultes atteints d’une maladie sous-jacente et les personnes âgées. A noter que la détérioration de l’état de santé du patient peut être rapide.

Vaccin / traitement: Aucun vaccin n’est disponible à l’heure actuelle, ni aucun traitement curatif. Seuls les symptômes sont traités.

Le diagnostic de la maladie est basé sur une confirmation en  laboratoire par la présence du virus dans des prélèvements. En France, il existe au moins un laboratoire par région habilité à faire ces analyses.

 Modes de transmission

La transmission directe est possible par inhalation : gouttelettes produites par la toux et l’éternuement ; mais elle est aussi possible après contact avec des surfaces contaminées. D’autres voies d’infection, comme la contamination oro-fécale, pourraient être impliquées dans la transmission du virus du Coronavirus comme pour le SRAS.

Pour ce virus il reste toutefois des questions liées aux modes de transmission liées à des expositions environnementales mais aussi animales. Les quelques animaux porteurs du virus MERS-CoV peuvent-ils transmettre l’infection à l’homme ? Si oui, comment ?

Les animaux suspectés pour être porteurs de ce virus sont d’abord la chauve-souris puis les dromadaires. Un virus apparenté au MERS-CoV avait déjà été détecté dans les déjections de chauves-souris, mais une recherche autour d’un cas confirmé saoudien a permis de retrouver le virus du MERS-CoV chez un chameau appartenant à la personne contaminée.

Plusieurs autres études ont permis également de confirmer l’infection par le MERS-CoV chez des chameaux, information confirmée par l’OMS en novembre 2013.

Par ailleurs, plusieurs cas humains d’infection à MERS-CoV ont rapporté des visites de fermes d’animaux, des contacts avec des dromadaires et la consommation de lait cru de chamelle. Le peu d’informations disponibles avisent tout de même tous les voyageurs à destination de la Péninsule Arabique d’éviter leurs contacts.

Les informations ne sont pas encore suffisantes pour définir exactement le rôle de l’animal dans la transmission du virus vers l’homme.

image1

Bilan mondial des cas

Au 02 juillet 2014, l’European CDC (Centre for diseases control, ECDC) rapportait un nombre total de 842 cas dont 323 mortels.

Source carte: the Virology Down Under blog

Source carte: the Virology Down Under blog

A ce jour, 21 pays dans le monde ont rapporté des cas d’infection. Il s’agit essentiellement des pays de la Péninsule Arabique parmi lesquels : Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Iran, Jordanie, Kuwait, Liban, Oman, Qatar, Yémen. En dehors de la Péninsule Arabique, les pays concernés sont: Allemagne, Algérie, Egypte, Etats-Unis, France, Italie, Royaume-Uni, Tunisie,  Grèce, Malaisie, Pays-Bas, Philippines.

L’Arabie Saoudite est le pays qui rapporte le plus de cas et à lui seul déclare  au 1er juillet un total de 714 cas dont 292 décès (41% létalité).

Les cas détectés en dehors de la Péninsule Arabique sont pour la plupart des personnes infectées lors d’un voyage dans cette zone, ou des cas secondaires (transmission interhumaine : cas infectés par des cas importés).

L’analyse des cas confirmés montre qu’il s’agit à 64% d’hommes, que la moyenne d’âge est de 47 ans et qu’une bonne majorité ont des comorbidités.

  • Pour plus d’informations via l’OMS, cliquez ici.
  • Pour plus d’information via le ministère de la santé saoudien, cliquez ici.
image3

Source carte: the Virology Down Under blog.

Quel est le risque pour les voyageurs et les pèlerins du bassin d’infection?

En 2012 et 2013, que ce soit pour le Hajj ou les Omras, rien de particulier n’a été rapporté ni par les autorités sanitaires saoudiennes ni par l’OMS.

Par ailleurs en France, de nombreux pèlerins ont été suivis dans le cadre de recherches dans la santé publique pour documenter la transmission du virus MERS-CoV. A titre d’exemple, les études faites sur la ville de Marseille (par Gautret et al.) n’ont rien notifié de particulier.

Les autorités sanitaires d’Arabie Saoudite déconseillent aux personnes fragiles d’effectuer le petit pèlerinage de l’Omra cette année et conseillent de le reporter à une année ultérieure.
A ce jour, aucune restriction de voyage liée au MERS-CoV n’a été recommandée par l’OMS. Le ministère des Affaires Etrangères français avise les voyageurs à destination de l’Arabie Saoudite de la présence du virus dans la Péninsule Arabique et recommande aux personnes à risque de consulter avant le départ.

Le ministère des Affaires sociales et de la santé a diffusé, sous forme d’affiches et d’imprimés dans les principaux aéroports français, des conseils aux voyageurs en partance ou de retour de la péninsule Arabique.

Conseils sanitaires de l’OMS et personnes à risque

Jusqu’à ce que l’on en sache plus sur le MERS-CoV, les personnes atteintes de diabète, d’insuffisance rénale ou de maladie pulmonaire chronique ou encore les individus immunodéprimés seront considérés comme à haut risque de maladie grave en cas d’infection par un MERS-CoV.

Par conséquent, ces personnes devront éviter les contacts rapprochés avec des animaux, en particulier les dromadaires, lorsqu’ils se rendent dans des fermes, sur des marchés, dans des étables ou des écuries, zones de prolifération du virus.

On appliquera également des mesures générales d’hygiène comme le lavage systématique des mains avant et après avoir touché un animal et l’évitement des contacts avec des animaux malades.

On observera également des pratiques d’hygiène alimentaire. On évitera ainsi de boire du lait de chamelle cru ou de l’urine de dromadaire, ou encore de consommer de la viande insuffisamment cuite.

Commentaires

L’OMS poursuit sa collaboration avec les gouvernements d’Arabie saoudite et des autres pays de la zone pour mieux comprendre ce virus MERS-CoV et la maladie chez l’homme.

L’OMS recommande aux professionnels de santé d’être particulièrement vigilants et rappelle aux établissements de santé l’importance d’appliquer systématiquement les mesures de prévention et de lutte contre les infections.

Références

Des informations relatives aux infections à MERS-CoV sont régulièrement mises à jour :

La situation reste suivie avec la plus grande attention par les autorités internationales.

 Lire le dossier complet au format pdf: Le Coronavirus

Categories: Hajj

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>