Présentation de l’UFCM

Notre façon de consommer a toujours été une préoccupation. Nous pensions que la diversité des produits permettrait à chacun d’y trouver son compte. Mais sommes-nous vraiment maîtres de nos choix ? La publicité que nous supportons tous les jours n’est-elle pas pensée pour nous faire acheter toujours plus ? En observant ce qui nous entoure, nous remarquons que beaucoup de choses ne tournent pas rond : gaspillage, déchets inutiles, arnaques, etc.

Les consommateurs musulmans sont l’objet d’une attention particulière : viande halal, pèlerinage, pompes funèbres, finance islamique, agences matrimoniales… Parallèlement à cette déferlante marketing, des dérives se répandent de façon inquiétante : porc décelé dans de la viande étiquetée « halal », fausses agences de voyage qui, après avoir encaissé le prix exorbitant d’un pèlerinage, disparaissent sans laisser de trace, etc.

Ce que nous croyons

Nous avons la conviction profonde que ce monde n’a pas été créé en vain. La création, que Dieu révèle et éclaire par Sa lumière, n’est en fait que le signe de la présence divine et de Son infinie bonté.

Le Créateur, qui a doté l’être humain d’aptitudes exceptionnelles, l’a également responsabilisé. Il doit ainsi s’opposer à tout ce qui pourrait pervertir et voiler les signes de la présence du Très-Haut. Et ces signes sont tout aussi présents dans notre propre être et dans les Textes révélés que dans le monde qu’Il a créé.

Face à cela, le matraquage publicitaire, la mondialisation d’un modèle économique détruisant notre planète et favorisant une toute petite minorité ou même la marchandisation honteuse du culte musulman sont les signes évidents d’une société qui se perd.

Un nouveau mode de vie s’est aujourd’hui imposé dont l’objectif n’est que la satisfaction de cette logique du profit pour le profit, cette nouvelle idole de nos sociétés modernes. Ce polythéisme marchand de la modernité est en train de détruire l’être humain, dans sa relation à soi et aux autres comme dans sa relation à Dieu et à son environnement.

 

Ce que nous voulons

Parmi les formes les plus aliénantes de nos sociétés productivistes, il y a cette idée de vouloir toujours posséder plus ou ce désir d’aller toujours plus vite. Et, vivre heureux serait alors vivre sous le règne de la vitesse, de l’urgence, de l’oubli de soi et du quantitatif.

Cette perversion du rôle de l’être humain s’entretient à travers la promotion d’un individualisme insouciant mais aussi par cette prétention à vouloir gérer ce monde en dehors de toute référence à Dieu.

Bien au-delà de la préservation de la planète, nous voulons combattre cette conception dominante d’une société inhumaine et matérialiste basée sur le tout marchand :

  • En tant qu’êtres responsables, nous aspirons à contribuer à recréer du lien entre toutes les bonnes volontés qui aspirent à résister à cette aberration, croyants ou non. Résister pour plus de conscience, pour plus de sens et de justice.
  • En tant que musulmans, l’un de nos premiers chantiers sera de rappeler que les rites prescrits sont aussi emplis de sens. On ne peut ainsi se soucier du halal, du hajj, de la prière, des rites funéraires, … sans comprendre pourquoi Dieu les a choisis comme éléments fondamentaux qui déterminent la voie pour se rapprocher de Lui.
Comment nous agissons

Conscientiser, soutenir et résister tout en démontrant qu’une alternative est nécessaire définit notre manière d’agir.

Nous le faisons à travers des campagnes de communication et de sensibilisation mais aussi en initiant ou soutenant des projets pilotes qui auront la vocation à démontrer qu’une autre voie est possible.

Par la Grâce de Dieu, notre ambition est grande. Nous pouvons devenir les acteurs d’un véritable changement si nous sommes conscients qu’il faut aujourd’hui réfléchir à une autre manière de vivre son quotidien. Mais aussi si nous restons convaincus que tout changement pertinent ne peut s’organiser que collectivement, avec toutes les bonnes volontés et dans le respect de nos différences.

Mais cela n’est en rien contradictoire avec notre volonté de rester humbles car nous ne sommes que les créatures du Très-Miséricordieux et nous restons convaincus que ce n’est que par Sa volonté que tout se réalise.

Malgré l’immensité des défis à relever, nous œuvrons dans l’espoir et la confiance au Très Haut. Et toutes nos actions et tous nos efforts ne nous feront pas oublier qu’en permanence nous ne nous en remettons qu’à Lui.

Face à ces questions un retour à notre spiritualité s’impose. Un ensemble de valeurs guide nos choix : une éthique qui prône la bienveillance envers les animaux, le respect de l’environnement et la lutte contre toutes les injustices. Devant notre Créateur, nous aurons des comptes à rendre car Dieu nous met à l’épreuve sur la manière de gérer les biens qu’Il a mis à notre disposition.

C’est pourquoi l’UFCM est née de la volonté de femmes et d’hommes qui se sont organisés pour qu’enfin nos intérêts soient défendus et afin de vivre en accord avec nos principes éthiques et nos références religieuses.

Rejoindre l’UFCM, c’est ajouter une pierre de plus à l’édifice d’une société plus éthique et plus respectueuse.

Les actions collectives de sensibilisation, de mobilisation et la mise en place de démarches judiciaires contre les profiteurs sans scrupule nous permettront de réaliser, si Dieu le veut, nos objectifs.

Ne soyons pas des consommateurs insouciants,
changeons pour que le monde change et commençons avec l’UFCM.

Le mot du président

Newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter

Faire un don
Soutenez l'UFCM

Facebook