Participer à la campagne « stop gaspillage » : un devoir pour tout croyant.

0
458

« Ô enfants d’ADAM, DANS CHAQUE LIEU DE Salat portez votre parure (vos habits). ET MANGEZ ET BUVEZ ; ET NE COMMETTEZ PAS D’EXCèS, CAR IL N’AIME PAS CEUX QUI COMMETTENT DES EXCèS. » SOURATE AL A’RAF – verset 31

Chaque année, des milliers de bouteilles en plastiques sont jetées lors des Tarawih pendant le mois de Ramadan. En conséquence, une quantité d’eau est gaspillée, eau généreusement mise à disposition par des donateurs et les mosquées. Dans notre pays, l’eau abonde et malheureusement nous la gaspillons. Des alternatives existent, il nous suffit de s‘intéresser à nos sources religieuses.

Lors des Tarawih nous écoutons la parole d’Allah qui nous incite à travers des versets de ne pas commettre d’excès.

Dans le verset 31 de la sourate Al A’raf, Dieu nous met en garde contre les excès. En tant que consommateur musulman, nous devons nous remettre en question et prendre en compte cette injonction divine. Le verset indique également que pour être aimer de Dieu, nous devons éviter de faire partie de ceux qui commettent des excès.

Par ces paroles, Dieu nous enjoint à nous réformer et à modifier nos habitudes de consommation.

Nous devons prendre conscience, surtout en ce mois, que Dieu nous met à disposition cette source sacrée pour boire et aussi pour parfaire nos ablutions afin de nous connecter à Lui à chaque prière. Dans les versets 10 et 11 de la sourate L’abeille, Dieu montre qu’il nous fait parvenir cette eau et nous montre son utilité :

« C’est Lui qui, du ciel, a fait descendre de l’eau qui vous sert de boisson et grâce à laquelle poussent des plantes dont vous nourrissez vos troupeaux. D’elle, Il fait pousser pour vous, les cultures, les oliviers, les palmiers, les vignes et aussi toutes sortes de fruits. Voilà bien là une preuve pour des gens qui réfléchissent ».

En tant que personnes qui réfléchissent, nous devrions réduire et bannir le gaspillage de l’eau en général. Nous vivons dans un pays où l’eau abonde mais nous devons l’utiliser à bon escient comme le Prophète (saws) l’a fait en facilitant l’accès à l’eau à chaque habitant lors de son arrivée à Médine. Voyons à travers un extrait comment le Prophète (saws) a utilisé cette source dans la nouvelle cité médinoise.

« Assurer à chacun l’accès à l’eau

Bien que la ville de Médine était une immense oasis, l’eau n’était pas à la portée de tous, car la plupart des puits et des sources appartenaient à des personnes qui en faisaient payer l’accès, à des prix parfois très élevés. Il existait donc des inégalités importantes dans l’accès à l’eau. Parfois seul un point d’eau était disponible dans toute une zone : des monopoles de l’eau apparaissaient alors dans certains quartiers. Cela avait une conséquence directe sur la plupart des réfugiés (Muhâjirûn) ainsi que des habitants pauvres de Médine. C’était le cas dans la partie nord-ouest de la ville où se trouvait la source de Rûma.

Le Prophète (saws) tenta de racheter cette source pour la rendre publique et gratuite mais son propriétaire refusa, demandant une somme trop élevée. Le Prophète (saws) promit alors une source d’eau au Paradis à celui qui la rachèterait et y creuserait un puits.

C’est ‘Uthmân b. ‘Affân, surnommé « le riche », qui l’acheta alors, et creusa un puits pour rendre cette source abondante, accessible à tous les habitants de la région. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on le surnommera aussi le puits de ‘Uthmân.

Ce dernier en prit grand soin et acheta même les terres voisines, créant ainsi un « waqf », bien commun appartenant à toute la société, au nom de l’intérêt public. Cet entretien s’inscrivait dans la politique mise en place par le Prophète (saws) visant à racheter et entretenir des puits dans chacune des zones de la ville de Médine. L’objectif était que tout un chacun puisse boire, se laver, abreuver ses bêtes et arroser ses plantations gratuitement.»1

Nous pouvons ainsi constater que cet objectif renvoi aux versets de la sourate de L’abeille cités plus haut.

Pour connaître davantage les actions que le Prophète (saws) a entreprit dans sa politique de développement socio-environnemental à Médine, nous vous renvoyons au site de l’institut Sîra pour vous procurer la revue. https://www.institut-sira.fr/

D’autre part, à travers son éducation, le Prophète (saws) a incité un de ces compagnons à ne pas gaspiller de l’eau même pour faire ses ablutions.

<Nous avons à notre disposition d’innombrables bienfaits depuis notre naissance, soyons reconnaissants envers Dieu.

Profitons de ce mois béni pour mettre en pratique la parole divine.

Profitons de ce mois béni pour prendre exemple sur notre Prophète (saws).

Profitons de ce mois béni pour améliorer notre comportement de consommateurs musulmans.

Soyons des exemples pour la société.

  1. Extrait de la revue Miséricorde n°3, Avril 2019, avec l’aimable autorisation de l’Institut Sîra. ↩︎

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici