I. Le Halal : une adoration

Définition

halal-1024x461

Le halal est étymologiquement le licite et tout ce que Dieu a permis à l’Homme de faire, dire, consommer, …. Ainsi pour connaître le halal, il faut se référer aux enseignements du Créateur. Mais avant de chercher à connaitre ces préceptes, il est important de comprendre le sens des enseignements divins endogènes au halal. L’objectif de toute règle en Islam est d’aider le croyant à cheminer vers Dieu :

« Dieu ne veut pas vous imposer de gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. » [Coran 5/6]

Spiritualité

Ainsi, rechercher le halal dans ses actes, ses paroles ou sa consommation est avant tout une démarche spirituelle qui permet au croyant de se rapprocher de son Seigneur. Le Prophète (PBSL) évoque en ce sens, le cas d’un homme ayant perdu sa monture en plein désert, lors d’un long voyage. Comportant des signes d’ascèse laissant présager qu’il sera facilement exaucé, il tend alors ses mains au ciel et implore Dieu. Mais le Prophète (PBSL) demande :

« … Comment peut-il être exaucé alors que sa nourriture est illicite, que sa boisson est illicite, que son habillement est illicite, et qu’il a été nourri d’illicite ? » [Muslim, Tirmidhî et Ahmad]

Le Prophète met en exergue la relation entre la dimension spirituelle et physique. Comment donc avoir une relation spirituelle saine si tout ce qui nous entoure, ce que nous disons, et ce que nous consommons est fait d’illicite ? Certains versets du Coran prolonge cette idée que les œuvres pieuses et la consommation halal sont liés :

« Ô Messagers ! Mangez de ce qui est pur et faites des bonnes œuvres. » [Coran 23/51]

Finalités

Dieu nous ordonne dans le coran :

« Adore ton Seigneur jusqu’à ce que te vienne la certitude (la mort). » [Coran 15/99]

Ce verset démontre que l’adoration a pour but de raffermir les cœurs et d’ancrer la certitude dans les poitrines de celui qui chemine vers Dieu. De plus, comme de nombreux commentateurs du Coran l’ont signalé « la certitude » signifie aussi, la mort. Il s’agit donc bien d’adorer Dieu dans l’espoir de la récompense de l’au delà. Toutefois, comme le démontre l’analyse des grands actes d’adoration, ils ont aussi une finalité en ce monde. Ainsi en est-il de la vocation sociale de la prière et de la zakat, des buts sanitaires du jeûne, …. La finalité de toute adoration est donc bien double.

C’est en partie ce qui a conduit certains savants musulmans à analyser les références islamiques sous l’angle de leurs finalités. On retrouve ainsi généralement citées parmi ces finalités, la préservation de la foi, de la vie, de la filiation, des biens, de la raison, mais aussi de l’honneur et de l’environnement.